Nous pensons que d'autres politiques économiques
sont possibles. Entrez dans le débat citoyen avec nous.

  • rss
  • facebook
  • twitter
  • rss

Dans les médias

Voici une partie des "retombées" presse de notre travail. N'hésitez pas à nous en signaler d'autres via notre formulaire de contact.

France 3, 16 octobre 2018

Est-il juste de taxer les automobilistes ? Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés, débat face à Etienne Lefebvre, journaliste aux Echos, de l'augmentation des taxes sur les carburants dans le journal du soir de France 3. "Ce sont les pauvres qui trinquent dans l'histoire. Il faut augmenter la fiscalité carbone, mais si on ne prend pas de mesures d'accompagnement, ce n'est pas tenable pour eux", s'insurge l'enseignant de la Sorbonne.

France Inter, 16 octobre 2018

Thomas Porcher, membre des Economistes atterrés et auteur du Traité d'économie hérétique était l'invité de "Par Jupiter", l'émission de Charline Vanhoenacker et d'Alex Vizorek sur France Inter.

Réécoutez l'intégralité de cette émission ici.

Le vent se lève, 15 octobre 2018

La "loi de l'offre et de la demande" sert surtout à justifier les inégalités. Dans une interview accordée au site Le vent se lève autour de son ouvrage L'économie du réel, David Cayla, membre des Economistes atterrés, s’attache à l’analyse et à la déconstruction de concepts néolibéraux présentés comme des évidences incontestables par la sphère politico-médiatique.

France Culture, 12 octobre 2018

Pour l'émission "La bibliothèque idéale de l'éco", diffusée sur France Culture, Mireille Bruyère, membre des Economistes atterrés, a choisi de commenter L'institution imaginaire de la société, publié en 1975 par le philosophe et psychanaliste grec Cornélius Castoriadis, dont les travaux ont inspiré son propre ouvrage L'insoutenable productivité du travail

France 3, 9 octobre 2018

Retraite, le recul de l'âge inéluctable ? "C'est un dispositif en plus pour baisser les pensions", s'insurge Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés face à Etienne Lefebvre, journaliste aux Echos sur France 3 à l'évocation d'un âge pivot fixé à 63 ans. "Il y a l'idée qu'avant 63 ans, on aura une décote, alors qu'aujourd'hui, on a le droit de partir à 62 ans si on a cotisé suffisamment, voire même pour les carrières longues de partir avant.

Pages

Qui sommes-nous ?

Nous sommes économistes et nous sommes atterrés.

Dernier communiqué

Pour permettre aux citoyen(ne)s de comprendre les enjeux et de se mobiliser face aux ordonnances...... Lire la suite

Adhérez en ligne à l'association Les Économistes Atterrés

Lettre d'information

Recevez toutes nos actualités et annonces par courriel en renseignant votre adresse e-mail ci-dessous.